L’efficace lobbying des vendeurs de glyphosate


Faut-il interdire le glyphosate? Oui, mais en tenant compte des besoins des agriculteurs, dont le lobbying a aussi sa raison d’être, explique Christophe Barbier.

Une commission sénatoriale qui relativiserait le danger du glyphosate? L’un de ses rapporteurs reprend un argument déjà utilisé par le fabriquant de l’herbicide, Monsanto: il ne serait pas plus cancérigène que l’abus de charcuterie. N’exagérons rien, réagit Christophe Barbier, mais tenons compte de la réalité: les défenseurs du glyphosate ne sont pas tous inféodés à l’industrie chimique, le glyphosate, ils s’en servent, et n’ont pas toujours d’alternative. Bref, prenons le temps du changement. 

INSCRIVEZ-VOUS… et retrouvez chaque semaine l’actualité de nos podcasts dans votre boîte e-mail 

A LIRE AUSSI >> Glyphosate et charcuterie 



Source: L’express