Les complexités et les coûts entourant l’immense Lag B’Omer à Meron


Environ un demi-million de personnes, pour un coût total de 15,5 millions de NIS, se rendront au tziyun du Rashbi à Méron à Lag B’Omer. Le Ministère des services religieux présente toutes les données de la campagne Lag B’Omer, 2019.

«C’est l’un des événements les plus complexes que l’État d’Israël entretient», déclare l'avocat Oded Flus, directeur général du ministère des Services religieux. «Cela fait 24 heures sur un site censé contenir un demi-million de personnes. Cela explique la complexité de la préparation d'une telle opération. "

Le directeur des Lieux saints d’Israël, le rabbin Yosef Schwinger, raconte que les préparatifs de Lag B’Omer commencent environ un an à l’avance. «Au lendemain de Lag Ba’Omer, nous nous préparons déjà pour la célébration de l’année prochaine. Cela implique de tirer des leçons et de coordonner avec de nombreux ministères, autorités locales et organismes publics. "

Sept ministères sont impliqués dans la préparation de la célébration. Le ministère des Services religieux a alloué cette année 15,5 millions de NIS au ministère de la Sécurité publique, qui a recruté environ 5 000 policiers pour assurer la sécurité des nombreux visiteurs. La police est équipée de nouvelles technologies. Le ministère des Transports attribue environ 4 000 bus, qui effectueront environ 7 000 allers-retours. Le ministère des Finances supervise le financement et la budgétisation de divers ministères. Il existe également le ministère du Développement du Néguev et du Galil.

Cette année, Israel Railways ajoute un service supplémentaire pour accueillir les voyageurs à destination de Meron. Le ministère des Transports, les chemins de fer israéliens et la police israélienne expliquent que la décision d'exploiter le train est un véhicule de transport efficace, capable de transporter des dizaines de milliers de passagers de manière sûre et efficace. Cela se traduit par le retrait de la route de dizaines d'autobus et de centaines de véhicules.

Le ministre des Services religieux, Yitzhak Vaknin, a expliqué le changement intervenu dans le circuit de l’investissement: «L’investissement du ministère dans les services religieux est considérable, ce qui inclut la célébration de Lag B’Omer. Nous ne sommes pas intéressés chaque année à investir le même argent dans les infrastructures. Par conséquent, dans le cadre d’une approche stratégique, nous avons décidé d’investir dans une infrastructure permanente qui servira le public pendant des années. Investissement à long terme. »La ministre Vaknin participe à la célébration de Lag B’Omer depuis une décennie.

Vaknin ajoute: «Le problème difficile de l’événement de Meron est qu’il n’ya pas de producteur pour l’événement et qu’il n’existe pas un seul organisme responsable de cet événement."

«Cette année, nous avons eu la chance de vivre un hiver pluvieux qui a endommagé les parkings et nous avons travaillé à les réparer pour un coût d'un demi-million de shekels», a ajouté le Directeur général, Flus.

Le rabbin Yosef Schwinger ajoute: «Cette année, nous avons ajouté quatre dunams au domaine de l'éclairage. Les visiteurs profiteront d'un nouvel itinéraire pour se rendre au tziyun grâce à l'aide du ministre Aryeh Deri, qui a investi 9,5 millions de NIS, ainsi que de l'aide et du soutien exceptionnels du vice-ministre des Finances, Yitzhak Cohen.

Israel Railways est actuellement occupé à clôturer les derniers détails techniques, les départs des trains de la ville et les détails connexes. Le train emmènera les passagers à Carmiel et à partir de là, il y aura des navettes gratuites pour aller et venir du tziyun.

Le rabbin Yisrael Deri, directeur du district nord des lieux saints, a noté que cette année, chaque parc de stationnement sera peint d'une couleur différente. Les bus se gareront dans les parkings selon les couleurs du ticket. Lors de la descente de la montagne, les routes menant aux parkings seront peintes en fonction de la couleur du parking.

Le système d'égouts et d'infrastructure a été encore amélioré grâce à un investissement budgétaire du ministère des Services religieux et l'année dernière, une autre voie de circulation a été pavée dans la région de Meron, ce qui soulagera les embouteillages.

Les organisateurs expliquent que l’événement se passera pacifiquement si les personnes achètent leurs billets de bus et de train à l’avance et évitent d’arriver en voiture dans la région de Har Meron et qu’elles doivent suivre les indications de Waze.

(YWN Israel Desk – Jérusalem)



Source: theyeshivaworld