Gafne dénonce à nouveau Lieberman à qui il reproche d'arrêter la nation


Le président de la faction Degel Hatorah de Yahadut Hatorah, le député Moshe Gafne, s'est prononcé mardi contre le député Avigdor Lieberman, président du parti Yisrael Beitenu et qui continue de mener une campagne électorale farouchement anti-chareidi.

Le député Yaakov Margi demande la convocation d'une session du Comité des finances afin de discuter des avantages fiscaux pour les résidents de yishuvim. En effet, pour certaines de ces communautés, les avantages dont elles bénéficient aujourd'hui doivent expirer pendant la période électorale.

Selon Gafne, «plusieurs personnes m'ont abordé le sujet. Je pense que dans ce cas, Lieberman a arrêté la nation. Une des ramifications [of his actions] la nation tout entière est arrêtée et l'une de ces questions concerne les avantages fiscaux. La dernière fois, nous avons calculé cela et pris en compte les avantages fiscaux avant la dissolution de la Knesset.

«Ce n’est pas une mince affaire, même sans élections, nous aurions eu la tête froide pour décider quoi faire, et maintenant, la situation est bien plus compliquée, en particulier lorsque tout est paralysé. Parallèlement, le paragraphe 38 (de la Loi fondamentale, qui régit les actions du système en période électorale) traite des avantages. Selon le conseiller juridique du comité, les avantages s’appliquent. Par conséquent, les avantages fiscaux sont maintenus jusqu’après les élections et nous nous creuserons la tête. Par conséquent, nous ne convoquerons pas de session du comité à cet effet ».

Le député (Yisrael Beitenu), Oded Forer, a rétorqué: «Ce n’est pas Lieberman qui a provoqué ces élections, et il ne s’agissait pas d’avantages fiscaux, ni de programmes de l’après-midi, aucun d’entre eux n’ayant de lien avec les élections. En ce qui concerne les avantages, je pense que le paragraphe 38 est applicable. En ce qui concerne l'après-midi [daycare programs], si le ministre des Finances le souhaite, le Trésor respectera la situation car de nombreux budgets sont transmis et que le problème peut être résolu avec un financement, qui peut être prolongé jusqu’en octobre.

«Il n'y a pas de lien ici avec les élections. Nous ne pouvons pas transférer des millions tout en permettant aux programmes de l'après-midi de rester sur le côté ».

(YWN Israel Desk – Jérusalem)



Source: theyeshivaworld