Maladie chronique et travail : des conseils et un colloque pour adapter l’entreprise


Le jeudi 11 décembre prochain, le Fonds de dotation Cap Santé Entreprise organise, à l’Académie nationale de médecine, un colloque sur le thème : comment gérer les maladies chroniques en entreprise, véritable enjeu de société.

Maladie chronique et travail : des conseils et un colloque pour adapter l'entreprise

Diabète, obésité, hépatite, cancer, sclérose en plaques… 15 millions de Français sont concernés par ces pathologies. Ils ne souhaitent pas être marginalisés et ne demandent qu’à rester dans le monde de l’entreprise. Mais la réalité est autre. La dernière enquête de l’Institut National du Cancer montre que deux ans après le diagnostic de la maladie, 20 % des malades ont perdu leur emploi.

C’est pourquoi Cap Santé Entreprise organise le 11 décembre prochain un colloque* pour sensibiliser les entreprises à ces pathologies.

Au programme  de la matinée qui débutera à 9 h 15 pour se clôturer à 12 h 45 :

  • Les conséquences du diabète.
  • Les problèmes cardiaques et le cancer dans l’environnement professionnel.
  • Les médecins du traval et les malades en activité.
  • L’entreprise face à ses employés malades.
  • Les salariés et les collèges malades dans l’entreprise, une nécessité de dialogue pour l’accompagnement.

Pour aborder ces problèmes et apporter des solutions, des psychologues, des cardiologues, des oncologues seront présents.

La bonne conduite à adopter

Voici quelques recommandations à suivre si vous accueillez dans votre entreprise un salarié atteint de maladie chronique. Ces pathologies sont souvent l’objet de fréquents arrêts de travail, alors, pendant l’absence de la personne, pensez à :

  • Prendre régulièrement de ses nouvelles.
  • La rassurer sur le fait qu’elle retrouvera son emploi dès son retour.
  • Encourager ses collègues à rester en contact avec elle.
  • Pour la rassurer, à lui expliquer le processus de retour au travail et les éventuels changements dans ses tâches.

Puis, lorsqu’elle revient au travail, il faut :

  • Dans un premier temps, lui donner des tâches plus simples et prévoir une reprise progressive.
  • Lui éviter, les premières semaines, de subir trop de stress.
  • Penser à rester à son écoute et à toujours garder la porte ouverte pour elle.
  • Reconnaître les conséquences que la maladie fait peser sur son comportement, son efficacité…

Les erreurs à éviter

Certaines maladresses peuvent blesser :

  • Ne pas prendre de nouvelles lors des arrêts maladies.
  • Refuser les ajustements de travail demandés par la personne malade.
  • Perdre patience avec elle si les choses se compliquent.
  • La culpabiliser sur un éventuel surcroît de travail pour ses collègues…

Pour aider, notamment les directeurs de ressources humaines dans l’accueil des malades chroniques en entreprise, le réseau européen pour la promotion de la santé au travail propose un petit guide de bonnes conduites, téléchargeable à l’adresse suivante : www.anact.fr

* Pour se rendre au colloque : Académie nationale de médecine : 16 rue Bonaparte, 75006 Paris.

À lire aussi



Source: Sante Magazine