Apprendre en dormant, ça marche !


Un chercheur français vient de démontrer à nouveau la capacité du cerveau à apprendre pendant le sommeil. Comme lorsqu’il fabrique un rêve, notre cerveau peut continuer à travailler et à traiter des données pendant que nous dormons.

Apprendre en dormant, ça marche !

Notre cerveau continue de percevoir des informations pendant le sommeil, il peut interagir avec son environnement et traiter des données. Vous en doutez ? Une étude du chercheur Sid Kouider, de l’Ecole Normale Supérieure, menée en collaboration avec l’université de Cambridge, vient apporter des éléments nouveaux.

Des tests en dormant

Les 18 participants ont d’abord effectué des exercices en étant éveillés. Il fallait, à l’énoncé d’un mot, le qualifier soit dans la classe “animal”, soit dans la classe “objet”, en appuyant sur un bouton de la main gauche ou de la main droite. Une fois l’automatisme mis en place, les participants ont été soumis au même test en dormant. Même si les réponses venaient plus lentement, ils continuaient à répondre aux questions, et à classer l’information reçue dans la catégorie animal ou objet.

Un automatisme doit être mis en place avant de dormir

Le chercheur insiste, pour que le test soit efficace, à la nécessité de mettre en place un automatisme car le cerveau ne fera que répéter, la nuit, ce qu’il a appris dans la journée. Mais les champs de réalisations sont considérables, et concernent des domaines tels que les mathématiques, l’apprentissage du piano ou de certains mouvements sportifs.

Enfin, pour ceux que cette information ne ferait pas rêver, le chercheur – conciliant – rappelle aussi que le sommeil n’est jamais du temps perdu et sert, avant tout, à se reposer.

À lire aussi



Source: Sante Magazine